sunpartner technologies Article

lexpress logo
28/04/2015

Start-up française pleine de promesses

Laissez entrer SunPartner
Un téléphone mobile qui carbure à l’énergie solaire? C’est l’un des paris fous de SunPartner, qui pourrait bien voir le jour dans les mois à venir. La société, basée à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), a noué plusieurs partenariats, notamment avec le chinois TCL, l’acquéreur de la marque Alcatel, ou encore le japonais Kyocera. Sa technologie? Un film transparent invisible, muni de microcellules photovoltaïques, posé à même l’écran.

Certes, le dispositif n’est pas encore suffisamment avancé pour se substituer entièrement à un chargeur classique – il faut environ dix heures d’exposition au soleil pour recharger entièrement le téléphone! – mais il permet, d’ores et déjà, d’augmenter l’autonomie des mobiles. Et ce n’est qu’une des multiples applications de cette technologie inventée par cette entreprise de 53 salariés, qui a déposé le brevet en 2007, avant même ses statuts, en 2008. SunPartner a également noué des partenariats avec le fabricant chinois de montres connectées NevoWatch – un premier modèle sera commercialisé cet été – ou encore la marque française de liseuses Bookeen.

La firme travaille aussi sur la fabrication de fils photovoltaïques pour la création de textiles connectés, en association notamment avec le Commissariat à l’énergie atomique. « Ils pourront être utilisés sur des chaussures équipées pour décompter, par exemple, le nombre de pas accomplis dans une journée », précise Ludovic Deblois, 37 ans, patron et cofondateur de SunPartner.

La société, qui dispose déjà de bureaux à Shenzhen, à Tokyo et en Californie, a également convaincu le japonais NTT Docomo d’entrer à son capital, dans le cadre d’un tour de table de 4 millions d’euros. De quoi financer de nouvelles idées, comme celles, déjà en germe, de serres de jardin ou d’affiches publicitaires tournant à l’énergie solaire… Brillant.

Retrouvez l’article de l’Express.