sunpartner technologies Article

les echos logo
05/10/2017

Sunpartner Technologies ouvre sa première usine de vitrages photovoltaïques

Les Echos, le 5/10/2017- Paul Molga

Lire l’article sur Les Echos 

En inaugurant ce jeudi à Rousset, près d’Aix-en-Provence, la première usine de fabrication de vitrage solaire, la société inventrice du film photovoltaïque transparent signe son démarrage commercial.

L’inventeur du film photovoltaïque transparent passe à la vitesse commerciale. Après quasiment dix ans de R&D validés par plus de 130 brevets, Sunpartner Technologies inaugure, ce jeudi, l’usine qui va honorer les premières ventes : une ligne de production bâtie sur les ruines de l’ancienne filiale photovoltaïque d’EDF, Nexcis, installée à Rousset, près d’Aix-en-Provence. L’ensemble, qui a nécessité 8 millions d’euros d’investissement, produira les vitrages Wysips Glass destinés aux marchés du bâtiment et du transport. Ce site aura une capacité de production de 150.000 m2/an correspondant aux besoins préliminaires des deux secteurs, « soit l’équivalent de l’équipement des façades de quatre tours de 150 mètres », compare Ludovic Deblois, président fondateur de l’entreprise.

Son projet industriel est ambitieux : à partir de cette base provençale, il compte essaimer un deuxième site en France et plusieurs autres dans le monde. En 2022, selon ses plans, il ambitionne de produire 1 million de m2 de vitrage photovoltaïque, dont 300.000 m2 en France, à travers plusieurs coentreprises contrôlées majoritairement par Sunpartner. Des négociations sont en cours aux Etats-Unis, au Japon, en Chine, et au Moyen-Orient.

Accord avec le chinois Truly

Les perspectives de marché sont colossales : façades de bâtiment, fenêtres de train, hublots d’aéronefs, toits de voiture… Au prix de  400 euros le m2, l’entreprise aixoise peut espérer rapidement réaliser sur la seule fabrication de vitrage intelligent plusieurs centaines de millions d’euros de chiffre d’affaires. Une soixantaine de contrats sont déjà en négociation ou signés, par exemple avec Sage (Saint-Gobain) pour l’alimentation sans câble des fenêtres à teinte variables, Sepalumic, Aluk ou encore Wicona (groupe Sapa).

Cette application photovoltaïque n’est pas la seule que vise la société. A terme, Ludovic Deblois estime que 20 % de ses ventes seront réalisées sur des produits électroniques grand public, tels les smartphones, tablettes ou montres. L’entreprise a ainsi présenté avec la marque hongkongaise, Lunar, la première montre connectée autonome en énergie. Pour fabriquer le petit écran qui l’équipe, elle a passé un accord de licence avec le fabricant chinois Truly Semiconductors. La ligne de fabrication sera montée à Shenzhen, pour produire l’ensemble de la gamme Wysips Reflect, des films photovoltaïques très transparents de quelques microns d’épaisseur. Sunpartner se rémunèrera en royalties sur les ventes.

Pour mettre en place cette organisation industrielle et commerciale, la société a relevé 25 millions d’euros, dont 15 millions sous forme de prêt auprès de la Banque européenne d’investissement (BEI), depuis son dernier tour de table en janvier 2016. L’enveloppe mobilisée se chiffre au total à 70 millions d’euros depuis sa création en 2008. Soutenu par ses actionnaires, SunPartner vise un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros en 2018 contre 2,6 millions en 2016.